les livres scolaires sont chers Pourquoi ne sont-ils pas tous numérisés

Au Sénégal, les livres scolaires sont chers | Pourquoi ne sont-ils pas tous numérisés

Chaque jour, des milliers de jeunes, hommes, femmes et enfants quittent clandestinement les côtes de l’Afrique pour l’Europe et l’Amérique. Cette immigration, peu honorable, vide le géant baobab de sa sève nourricière.

Pourquoi ne pas tous les éradiquer ? 

Oui, les éradiquer ! Tous ces jeunes chômeurs, téméraires, prétentieux, “soif de réussite” que la poussée progressive de la crise économique et la progression de la pauvreté poussent au suicide collectif. 

Cette transition nous permet de retomber sur la question du jour :  

Au Sénégal, les livres scolaires sont chers.  Pourquoi ne sont-ils pas tous numérisés ? 

L’on ne pourrait parler du livre sans citer l’apparition de l’écriture vers le IXe et le IVe Millénaire avant J.-C. Le livre, considéré par excellence comme le meilleur moyen de transmission du savoir, des idées, favorise l’accès à l’information, la conservation des textes et la connaissance d’hier et d’aujourd’hui. Il symbolise la portabilité du savoir.  

Le livre est un document écrit à la main ou à la machine, il est le support de l’écriture. Il est composé de pages reliées en un ou plusieurs blocs. Le livre résulte de l’innovation technologique, il est un élément communicationnel, commercial, esthétique prestigieux. 

La conception et la réalisation du livre fait appel à plusieurs corps de métier allant du rédacteur aux libraires en passant par l’éditeur, l’infographe, l’imprimeur, le distributeur et le diffuseur. Le métier du livre est assujetti à la loi du marché et ses réalités. Ce qui provoque une fluctuation continue des prix fixés en fonction de l’offre et de la demande. 

Ces produits, de types différents, nourrissent les différentes sensibilités de la lecture des passionnés. Ce qui nous donne une large gamme de livres et un embarras du choix pour la lecture. 

Les différents types de livres 

Généralement classés en six catégories : narratifs, poétiques, argumentatifs, théâtraux, graphiques et professionnels.  

Livres narratifs 

Plus souvent en roman, en nouvelle, ou en conte. Les livres narratifs racontent une histoire en suivant un schéma narratif. 

Livres poétiques 

La poésie est associée à la maîtrise des codes de la rédaction. Respectant les conventions techniques liées à la mise en forme des vers et césure.  

Livres argumentatifs 

L’idéal pour transmettre un message, un point de vue, dénoncer un fait, les livres argumentatifs visent avec des techniques de largumentation à attirer l’attention du lecteur, de l’orienter et de le pousser à accepter une vision.  

Livres théâtraux 

Essentiellement composés de la tragédie et de la comédie, les livres théâtraux sont nés dans la Grèce antique. On note une forte présence de la narration et de la description dans son écriture, mais aussi de répliques et de la capacité artistique sur son interprétation.  

Livres graphiques / Artistiques 

On retrouve les mêmes éléments de la narration, de la description et de la mise en scène avec des images et des discours en respectant une certaine norme d’écriture à travers des planches. Les livres artistiques sont : Les bandes dessinées, les comics et les mangas…  

Livres professionnels / de savoir 

Les livres professionnels constituent une part importante de la lecture. Ils regroupent une grande variété de métiers : la médecine, le droit, l’économie, la psychologie, la cuisine, et beaucoup d’autres métiers. 

Quel livre, pour qui ? 

Le livre physique : une valeur affective 

Le toucher, l’odorat, le mouvement des pages, au rythme de la lecture, continue de procurer du plaisir au lecteur. Le livre, comme ce bien qui nous appartient, qu’on garde loin des yeux, le livre papier, ce bout de bois qu’on prête ou qu’on offre, demeure un véritable plaisir qu’on partage, qu’on cite ou même que l’on emballe pour le déposer auprès d’une personne qui nous est chère …  

Le livre numérique : une alternative 

Accessible en un clic et de façon immédiate. 
Les livres numériques ont un avantage considérable sur les livres physiques, des fois rares ou même indisponibles sur le marché. En effet, il n’est plus nécessaire de se fatiguer, de courir à gauche et à droite lorsque qu’on a besoin de lire ou d’acheter un livre. 

Prix du livre : avantage au numérique 

Avec une chaine de production brisée, plus d’impression, ni de stockage, ni de transport, ni de prix du papier qui fluctue, ni de temps de production, le prix du livre baisse considérablement.  

Et si les livres physiques et les livres numérisés étaient complémentaires ? 

La cohabitation 

Dans les pays en voie de développement et même dans certains dits développés, le constat est le même. La numérisation tarde à se généraliser.  

On note 3 grandes parties :  

  • Les conservateurs / les premiers lecteurs qui ont peurs du changement et qui défendent farouchement les livres physiques.  
  • Une infime partie / les lecteurs de la nouvelle génération connectée, disposant d’outils informatiques tels les smartphones, les tablettes et autres. 
  • Une grande partie / les lecteurs de la nouvelle génération profane de l’informatique, qui lisent occasionnellement l’E-book et qui ne maitrisent pas la technologie.  

Entre les amoureux du livre physique et ceux du numérique, le combat reste rude. Mais, en y voyant plus clair, les deux sont et resteront dans la longévité ensemble, car étant complémentaires pour le bonheur et la pérennité de la lecture. 

M. Khadim NDIAYE
Rédacteur
Premium SARL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.